Les crèmes solaires à filtres minéraux ont des avantages et des inconvénients : elles sont exemptes de filtres chimiques avec tout les avantages sanitaires et écologiques que cela engendrent. Le négatif était surtout la texture des crèmes solaires bio, trop épaisse et laissant un voile blanc. Et il est vrai que lorsque l’on arrive sur la plage, un nous n’avons pas envie de passer une demi heure à étaler de la crème et deux nous n’avons pas envie de ressembler à un fantôme tout blanc.

Ceux qui utilisent ces produits connaissent ces problèmes et vont voir leurs habitudes révolutionnées !

Pourquoi, parce que les nouvelles génération de crème solaires bio qui arrivent sur le marché présentent des textures fluides et pénétrantes qui sont similaires aux crèmes solaires conventionnelles.

La première que nous venons de recevoir est la crème solaire Gamarde indice 50 et quand nous l’avons essayé, je dois dire que nous avons été bluffé par sa texture. Pour tout vous dire, nous l’avons testé il y a plus d’un mois alors que cela n’était qu’un prototype.

Et la première question qui m’est venu à l’esprit a été : est ce que ce type de crème va pouvoir être labellisé car la texture, l’odeur et l’indice de protection étaient révolutionnaire pour ce type de produit.
creme solaire bio gamarde indice 50

Il faut savoir que depuis un an, les règles de labellisation bio et de calcul d’indice ont beaucoup évolué, de plus la conception de crèmes solaires à filtres minéraux est très complexes !

Je reviendrai sur le sujet des crèmes solaires bio rapidement mais c’est une vrai évolution qui arrive puisque la nouvelle gamme Prosun de Melvita semble suivre la même voie … réponse dès que la recevrons !

Laissez un commentaire

Vous pouvez utiliser tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>