Comment faire une newsletter

La newsletter et les campagnes e-mailling sont des axes importants de ventes pour un site e-commerce. Jusqu’ici nous n’avons pas utilisé cette forme de vente (trois fois en 8 mois) mais les choses évoluent. L’intérêt d’une newsletter est d’entretenir un contact avec ses clients ou ses prospects et bien sur de vendre, vendre et revendre.
L’élaboration d’une newsletter doit respecter deux axes, un la cible et deux l’objectif de la news …

Quelques généralités

La première chose est de ne jamais envoyer une news avant de l’avoir bien testé sur moultes navigateurs, que son format soit lisible sur tous les support webmail(largeur max 700 pixels), que son code et ses liens soient propres. Internet, c’est du temps réel… La deuxième chose est la qualité de votre liste d’envoi…Tout ça c’est la délivrabilité.
Préféré un sujet précis par news et dépassé jamais les 7 entrées(ou sujets ou famille de produits).
Avoir une identité visuelle claire et constante dès l’ouverture de la news. Si possible personnalisé et valorisé le destinataire (vouvoiement, « vos achats »). Il faut rapidement accrocher le lecteur en favorisant l’action, soyez incitatif (verbe d’action, lien visible, etc.).
Autre règle, ne jamais avoir plus de deux colonnes et réservé la colonne de droite pour entretenir un lien avec le lecteur (mon compte, action commerciale, info…).
Bien sûr avoir une déontologie claire pour le désabonnement.

La cible

Pour répondre au fameux retour sur investissement, le R.O.I pour les intimes, il faut segmenter, cibler et en permanence affiner.
Pour cela il y a deux sources d’informations, le fichier client (age, sexe, produit déjà acheté…) et les statistiques d’envoi de la news (taux de réception, taux d’ouverture, taux de clic…).
Pour faire les choses dans l’ordre et parce que le routage professionnel ne concerne pas tous le monde (fichier de moins de 15000 e-mails), il faut commencer par s’intéresser à son fichier client. Généralement il ne faut pas plus de trois critères différents pour segmenter l’envoi d’une news. Le premier critère est la news de prospection ou de fidélisation, soit le destinataire est-il un client ou un prospect.

Le prospect

La première chose il faut soigner l’objet et l’expéditeur. C’est à dire clairement s’identifier et penser à un objet très incitatif. La personnalisation doit être légère (le nom tout au plus) pour ne pas effrayer le destinataire. Pour ce qui est du corps de la news, le plus simple est de mettre en avant les produits les plus vendus, de proposer une action commerciale nouveau client et de rassurer sur le sérieux de votre entreprise (paiement, envoi, SAV…).

Le client
Il devrait être plus réceptif donc il faut clairement s’identifier. Le client sera plus exigeant quant au contenu, c’est là que le ciblage devient important.

La segmentation

Pour faire court (j’approfondirai dans un prochain post), il y trois axes : le R.F.M, l’historique d’achat et les centre d’intérêt déduit.
Le R.F.M c’est les derniers achats, la fréquence d’achat et le montant. L’historique d’achat permet de créer au moins trois familles de produits. Ainsi on doit pouvoir déduire au moins trois lots de centre d’intérêt. Pour affiner ces lots, il faut envoyer quelques news avec un seul sujet et voir les réactions en termes de taux d’ouverture, de clics, etc.

Pour conclure je dirais que le secret c’est de tester et de se fier aux statistiques. C’est un premier jet mais vu l’importance de l’e-mailling dans le e-commerce, j’y reviendrai.

2 pensées sur “Comment faire une newsletter

  • 1 février 2008 à 16:32

    Super intéressant cet article.

    Effectivement que des bonnes pratiques.

    Par contre, je trouve ton approche de la personnalisation et du ciblage plus adapté pour des gros sites de e-commerce avec un peu d’historique.
    Chez Mandellia par ex, avec même pas une dizaine de vagues d’emails envoyés, on se voit mal segmenter notre toute petite base sur des critères d’historique d’achat.

    C’est qui imposerait également d’avoir une très bonne solution technique qui permette également de segmenter facilement le fichier.

  • 1 février 2008 à 17:18

    Tu as raison pour la segmentation mais je pense que cela dépend beaucoup des produits. Chez Boutiquebio, on voit nettement la différence de consommation entre les classes d’âges, le genre et la localisation géographique…mais c’est mon prochain article donc à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *