L’aventure e-commerce est une course de voitures à pédales…

La rentrée est toujours un nouveau départ et contrairement à la saint Sylvestre, je trouve cette période propice au changement. L’aventure e-commerce que nous vivons tout les jours avec mon acolyte (j’ai bien dit acolyte !!!) est certes épuisante mais de plus en plus passionnante.

Après un peu moins de dix-huit mois d’exercice, nous avons bien appréhendé toutes les facettes de cette aventure et décidé d’enfin passer à la vitesse supérieure.

C’est quoi la vitesse supérieure ?

Le e-commerce est régit par de nombreux paramètres tous très différents mais tellement imbriqués qu’ils sont impossible à dissocier. C’est là pour moi que réside la spécificité du commerce sur Internet. Du référencement à la logistique, du marketing interactif au développement, les grands écarts sont courants, déstabilisant mais tellement enrichissant et passionnant que vous finissez par vous dire que vous allez rajouter des lignes à votre cv car vous êtes devenu spécialiste en tout…

Chercher l’erreur ! Pour redescendre sur terre, il vous suffit d’observer les autres (si, si, vous les connaissez !), de les voir vous passez devant cheveux au vent et bras à la fenêtre tandis que vous avez du mal à avancer sur ce faux plat.

A partir de ce moment, il n’y a qu’une seule solution : prendre du recul, accepter, et observer sous un autre angle votre travail et celui des autres… Cette étape d’analyse, d’observation et de comparaison doit permettre d’établir une stratégie à moyen terme, de manière à être toujours visible dans le rétro viseur des autres.

La deuxième étape est de consulter ses clients car vous faites tout ça pour eux, pour qu’ils aiment venir chez vous.

Maintenant que nous avons bien appréhendé tout ça, on va pouvoir appuyer sur l’embrayage…mais je vous en parlerai dans le prochain article. En attendant, un aperçut de ce que voient les autres arriver dans le rétro viseur(regardez le design du haut du blog et la capture ci-dessous)…
capture nouveau design boutiquebio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *